principles of the working areas copy.jpg

Principes pour la définition d'une zone de travail et des surfaces de calcul environnantes

Éclairage de la zone de travail

Selon la norme EN 12464-1, la zone de travail est définie comme la partie du lieu de travail où le travail est accompli. Pour les lieux où la taille et/ou l'emplacement de la zone de travail sont inconnus, la zone où le travail peut être accompli doit être considérée comme zone de travail.

La zone de travail ne correspond généralement pas au poste de travail/à la table de travail entier(ère). Par exemple, dans un bureau, la zone de travail est normalement constituée d'une petite surface où le travail de lecture et d'écriture est effectué.

Pour un travail sur écran et clavier, l'éclairement nécessaire est normalement moins important que pour un autre travail de lecture ou d'écriture. L'éclairement pour un travail sur écran doit pouvoir être adapté à la lumière environnante.

Dans un bureau où l'on dessine, la surface de travail peut correspondre à toute la table à dessin. Dans l'industrie, la taille de la zone de travail peut varier encore plus, depuis des postes de travail micro-électronique jusqu'à des lignes de production d'assemblage de voitures.

Quand la taille exacte de la zone de travail est inconnue, on considère normalement qu’un poste de travail en bureau a une taille de 0,6 m x 0,6 m. La zone de travail est supposée dans ce cas se trouver juste en face de la position normale de la personne et sur le bord avant de la table de travail. La variation de l’éclairement, c.-à-d. le rapport entre l’éclairement le plus faible et l’éclairement moyen dans la zone de travail doit être aussi faible que possible et ne pas être inférieur à 0,6.

Les tableaux de la norme EN 12464-1 présentent les exigences d'uniformité séparément pour chaque type de tâche ou d'activité.

Éclairage de l'entourage immédiat

fagerhult_normebureau_7L'éclairage de l'entourage immédiat doit être comparé au niveau d'éclairage dans la zone de travail et doit aussi contribuer à une répartition équilibrée de la luminance dans le champ de vision normal.

De trop grandes variations du niveau d'éclairage autour de la zone de travail peuvent générer un inconfort et un stress visuel.

L’entourage immédiat est défini par une bande qui entoure la zone de travail sur une largeur d’au moins 0,5 m. La taille de l'entourage immédiat doit être décidée par la personne qui planifie l'éclairage et peut dans certains cas devoir être agrandie à une largeur supérieure à 0,5 mètre.

 

La taille de l'entourage immédiat peut être augmentée :

  • quand la taille de la zone de travail est petite.
  • si l'éclairement est important dans la zone de travail.
  • en cas de travail mobile.

L'éclairement dans l'entourage immédiat peut être inférieur à celui dans la zone de travail mais ne doit en moyenne pas être inférieur aux valeurs indiquées dans le tableau ci-dessous.

La variation de l’éclairement, c.-à-d. le rapport entre l’éclairement le plus bas et l’éclairement moyen dans l‘entourage immédiat, doit être aussi faible que possible et ne pas être inférieure à 0,4.

fagerhult_exemple_surfacedetravail_SE

1. La taille et l'emplacement de la zone de travail (laxba)
sont définis par la personne qui planifie l'éclairage.

2. La taille de l’entourage immédiat (loxbo)
est définie par la personne qui planifie l’éclairage (la+≥2×0,5 m)x(ba+2x≥2×0,5 m).

3. Entourage extérieur
(0,5 m à partir des murs de la pièce ou une bande d’au moins 3 m autour de l’entourage immédiat.

fagerhult_normebureau_3

Éclairage de l'entourage extérieur

L’exigence définie pour l’éclairement dans l’entourage extérieur, c.-à-d. la zone en dehors de l’entourage immédiat, est indiquée dans « Lumière et pièces ».

On peut considérer que cette zone est délimitée par l’entourage immédiat et une zone qui s’étend sur 0,5 m depuis les murs de la pièce ou une bande autour de l'entourage immédiat d'une largeur d'au moins 3 mètres. L'éclairement dans l'entourage extérieur doit être d’au moins un tiers de l’éclairement de l'entourage immédiat.

La variation de l’éclairement, c.-à-d. la différence entre l’éclairement le plus bas et l’éclairement moyen dans l‘entourage extérieur, doit être aussi faible que possible. L'uniformité c.-à-d. le rapport Emin/Emoy ne doit pas être inférieure à 0,1.

Si l'éclairement doit par exemple être de 500 lx dans la zone de travail et de 300 lx dans un local de travail, pour l’entourage immédiat, l'éclairement dans l’entourage extérieur ne doit pas être inférieur à 100 lx. L'éclairement minimal doit être calculé dans une zone en dehors de l'entourage immédiat jusqu'à 0,5 m des murs ou une jusqu'à une bande autour de l'entourage immédiat d'une largeur d'au moins 3 m.

Conformément à ce qui est décrit dans la section Répartition de la luminance et limitation de la luminance, l'éclairage autour de la zone de travail doit contribuer à une bonne luminance d'adaptation.

Dans un local de travail avec des murs clairs, le rapport entre l'éclairement dans la zone de travail et l'éclairement moyen sur les murs de la pièce dans les directions de vue normale ne doit pas dépasser 3:1.

Rapports entre les différents éclairements et exigences d'uniformité

Éclairement dans
la zone de travail
Éclairement dans
l'entourage immédiat
Éclairement dans l’entourage
extérieur par rapport à l'entourage immédiat
≥ 750 500 1/3
500 300 1/3
300 200 1/3
200 150 1/3
150 Ezone de travail 1/3
100 Ezone de travail 1/3
≤ 50 Ezone de travail 1/3
L'uniformité dans la zone de travail dépend de la tâche visuelle et de l'activité. L'uniformité dans l'entourage immédiat min/moy doit être d'au moins 0,4. L'uniformité dans l'entourage extérieur ne doit pas être inférieure à 0,1.