EN12464.jpg

Norme EN12464-1 pour la planification de l’éclairage

Depuis 2003, les pays de l'UE ont une norme commune (EN12464-1:2011, édition 2) pour la planification de l'éclairage des lieux de travail.

Auparavant, la norme avait inclus, notamment, les exigences d'éclairage de la surface de travail, des écrans de visualisation et de l'entourage immédiat. Sur la base des nouvelles connaissances sur le champ lumineux diffus, la norme a été révisée et comprend maintenant également des exigences sur l'éclairage au plafond et sur les murs. En outre, des exigences supplémentaires sur l’environnement externe ont été ajoutées.

Parallèlement, elle exige que l’éclairage soit réglable dans les classes et les amphithéâtres et qu’il respecte les exigences énergétiques de la norme EN 15193:2007. Chez Fagerhult, nous pensons que les niveaux préconisés par la norme constituent un pas dans la bonne direction ; mais si vous souhaitez profiter pleinement des effets positifs de la lumière, vous avez besoin d'une intensité lumineuse supérieure à celle exigée par la loi. Le guide de planification de l’Organisme suédois du secteur de l’éclairage, intitulé Lumières et pièces, indique des valeurs recommandées plus élevées, spécialement dédiées aux conditions suédoises.

Éclairage de la surface de travail

La norme requiert un éclairement de 500 lx pour un poste de travail normal au bureau.

Lumière indirecte au plafond (champ lumineux diffus)

La norme spécifie un éclairement d'au moins 30 lx comme exigence et recommande un minimum de 50 lx. Pour atteindre les effets positifs révélés par les études de Fagerhult, nous préconisons un éclairement d'environ 300 lx.

Lumière verticale sur les murs (luminance de champ lumineux diffus)

La norme stipule un éclairement requis d'au moins 50 lx et recommande un minimum de 75 lx. Pour atteindre les effets positifs révélés par les études de Fagerhult, nous préconisons un éclairement d'environ 250 à 300 lx.

Éclairement cylindrique (dans les locaux avec des exigences de bonne communication visuelle)

L'éclairement cylindrique affecte principalement la communication visuelle et la capacité à interpréter les visages, les événements et les objets. La norme spécifie un éclairement cylindrique d'au moins 150 lx pour un bureau ou une école, par exemple.